Réussir son CV quand on est débutant CV débutant, comment se faire remarquer ? Difficile pour un junior de convaincre les recruteurs avec très peu d’expérience professionnelle. Mais pour susciter leur intérêt, pas question pour autant de tout miser sur la formation. Stages, emplois saisonniers ou petits boulots sont autant d’atouts à valoriser lorsqu’on démarre sa carrière. À condition de savoir y mettre les formes. Assurer sur la présentation Pas de secret, avant même de se pencher sur le fond d’un CV, un recruteu

Réussir son CV quand on est débutant

 

CV débutant, comment se faire remarquer ?

 

Difficile pour un junior de convaincre les recruteurs avec très peu d’expérience professionnelle. Mais pour susciter leur intérêt, pas question pour autant de tout miser sur la formation. Stages, emplois saisonniers ou petits boulots sont autant d’atouts à valoriser lorsqu’on démarre sa carrière. À condition de savoir y mettre les formes.


Assurer sur la présentation

 

Pas de secret, avant même de se pencher sur le fond d’un CV, un recruteur sera inévitablement influencé par son aspect visuel. Un document aéré, structuré, où les informations essentielles sont décelables du premier coup d’œil sera plus attrayant qu’un texte trop compact. « Il est donc important de sélectionner rigoureusement les informations à transmettre, explique Brigitte Diez, déléguée régionale de l’Apecita en PACA, d’autant plus qu’un CV junior doit impérativement tenir sur une seule page. »

 

L’envoi massif de CV identiques est à bannir car un CV « passe partout » ne suffit pas à attirer l’attention !


 

Adapter son CV à chaque candidature

 

Un CV doit répondre à UNE annonce. L’envoi massif de CV identiques est à bannir car un CV « passe partout » ne suffit pas à attirer l’attention ! Mieux vaut donc prendre le temps de bien déchiffrer l’annonce pour lire entre les lignes. Quels sont les mots employés ? Les compétences mises en valeur ? « Tout le travail consiste ensuite à extraire les compétences détectées au sein de l’annonce afin de les faire coïncider avec les expériences du candidat, assure la spécialiste. Il ne s’agit pas de travestir la réalité, mais d’adapter son propos pour parler le même langage que le recruteur. »

 

Mettre en évidence les stages

 

« Avant même le détail de la formation, c’est sur l'aptitude à remplir une mission bien précise que se penchent les recruteurs, affirme Brigitte Diez. Trop de jeunes diplômés commettent l’erreur de dissocier totalement leur expérience professionnelle des stages qu’ils ont effectués au cours de leur formation. Ce sont pourtant ces stages qui constituent généralement l’expérience la plus intéressante par rapport au poste convoité. » Inscrits dans le parcours de formation, ils répondent précisément aux attentes de l’employeur. Pour les valoriser, soignez donc leur retranscription. « Il s'agit de détailler les missions, le service, quantifier et chiffrer ce qui a pu être réalisé, assure Brigitte Diez. L’objectif est de mettre en valeur toutes les compétences du candidat en phase avec l’emploi recherché. »

 

Investir la rubrique Divers


Au-delà de vos pratiques culturelles, sportives ou associatives, la rubrique Divers peut également servir à mentionner des petits boulots souvent laissés de côté. Des emplois saisonniers ou du baby-sitting valoriseront pourtant votre profil. « Un candidat qui a été animateur de colonie de vacances présente sûrement des qualités d'animation,  d’encadrement, d’adaptation et d'écoute, affirme Brigitte Diez. Les candidats ne s’en rendent pas toujours compte, mais les recruteurs prêtent généralement attention à ces petits plus. » Prenez donc le temps de faire le point sur ces expériences qui permettront de valoriser votre candidature, sans oublier votre engagement associatif ou encore vos voyages.