« Je suis considéré comme n’importe quel autre collaborateur » - #EmploiEtHandicap2017 #2 A l'occasion de la Semaine Européenne de l'Emploi pour les Personnes Handicapées 2017 (#SEEPH2017), Christophe témoigne. Christophe a intégré ISAGRI en début d'année, en tant que stagiaire au Développement avant de suivre le cursus de formation Dév. Il est aujourd'hui programmeur, en CDI, au sein de l'équipe Paye. Peux-tu nous expliquer pourquoi tu as une RQTH ? Je suis malade depuis 15 ans, une maladie dont je ne peux pas guérir et qui engendre des problèmes moteurs. J’ai obtenu une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé en 2011, ces

« Je suis considéré comme n’importe quel autre collaborateur » - #EmploiEtHandicap2017 #2

 

A l'occasion de la Semaine Européenne de l'Emploi pour les Personnes Handicapées 2017 (#SEEPH2017), Christophe témoigne.

Christophe a intégré ISAGRI en début d'année, en tant que stagiaire au Développement avant de suivre le cursus de formation Dév. Il est aujourd'hui programmeur, en CDI, au sein de l'équipe Paye.

 

 

Peux-tu nous expliquer pourquoi tu as une RQTH ?

Je suis malade depuis 15 ans, une maladie dont je ne peux pas guérir et qui engendre des problèmes moteurs. 
J’ai obtenu une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé en 2011, ces soucis moteurs pouvant être gênants dans mon activité professionnelle quotidienne.

Qu'est-ce qu'ISAGRI a fait pour toi par rapport à ton handicap ?

Au moment de mon recrutement pour le stage, j’avais mentionné ma RQTH sur mon CV et je ne pense pas que cela ait changé quoique ce soit dans le processus de recrutement, je n’ai pas ressenti de différence quelconque.

J’ai fait mes preuves pendant mon stage et ai donc été recruté pour intégrer le cursus de formation Développeur. En 2 mois, soit avant même la fin de ma période d’essai, j’ai bénéficié d’un aménagement de mon poste de travail. J’ai trouvé cela très rapide par rapport à mon entreprise précédente où il avait fallu 1 an ½ avant d’obtenir un siège adapté !

J’ai un fauteuil me permettant d’être installé correctement à mon poste de travail, un système me permettant de régler la hauteur de mes écrans de travail, un repose pied et un repose poignet qui m’ont été proposés par ISAGRI pour plus de confort, suite à des échanges avec les RH. Ce dispositif a également été complété par un système de commande de souris au niveau du clavier, avec des raccourcis utiles, suite à la venue du SAMETH*.

Au-delà des aménagements de mon poste de travail, ISAGRI a pris en compte mon handicap en me proposant un poste pour lequel je n’ai pas besoin de monter ou descendre un escalier pour y accéder.

Je bénéficie également depuis une semaine d’un temps partiel thérapeutique. Je travaille une heure de moins au quotidien et suis absent les lundis. Je m’arrange néanmoins pour me rendre disponible autrement lors d’évènement important comme les sorties de version.

 

Quel regard porte ton équipe sur ta situation de travailleur handicapé ?

J’estime que ma manager, Marie-Laure, est peut-être plus conciliante avec moi du fait de mes absences pour des rdv médicaux mais je suis considéré comme n’importe quel autre collaborateur.

J’apprécie l’ambiance de mon équipe, de l’entreprise et même si j’ai parfois l’impression que tout le monde ne voit que ma maladie, j’imagine que c’est plutôt un travers de perception de ma part. Dans tous les cas, tous s’accordent à dire que c’est ma santé qui doit passer d’abord.

 

*Service d’Aide au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés